«Black and White Together…»

Le syndicat IWW interracial du port de Philadelphie (montée et déclin – 1913-1922).

Professeur d’histoire dans une université de l’Illinois, Peter COLE a abandonné la langue universitaire pour retracer avec une empathie communicative le parcours militant unique de la section de Philadelphie des IWW, dite « Locale 8 », qui regroupait dans le port de la ville des milliers de travailleurs d’origines africaine et européenne, entre 1913 et 1922. C’est-à-dire à une époque de sévère ségrégation raciale, qui n’épargnait pas les syndicats. Dirigée par une poignée de militants, dont l’Afro-Américain Ben Fletcher, le syndicat fut composé en majorité de «Noirs» pendant la plus grande partie de son existence, mais il accueillait aussi des «Blancs», immigrants plus ou moins récents venus d’Europe centrale et d’Irlande, dont par ailleurs la réputation raciste était souvent justifiée. En France, aujourd’hui, les «Wobblies» sont plus connus pour leurs actions spectaculaires et leurs chansons colorées que pour leur syndicalisme d’action directe et antiraciste, moins glamour il est vrai. Il se pratiquait chez les dockers de la Nouvelle-Orléans, les mineurs de charbon de l’Alabama et les emballeurs de viande de Chicago notamment, mais ce furent les dockers de Philadelphie qui allèrent le plus loin dans cette voie. En cette époque de regain des divisions raciales ou ethniques, instrumentalisées ici et là par les classes dirigeantes et leurs Etats, cet ouvrage vient à point nommé.

Edition originale : « Wobblies on the Waterfront » – Interracial Unionism in Progressive-Era Philadelphia.
University of Illinois Press,
Urbana and Chicago, 2007.

Nombre de pages: 320

Date de parution: 16 avril 2021

ISBN: 2-913112-70-6

Prix : 15.00

Catégories : ,
Partager cette page :